L’espace, une industrie comme une autre ?

La Floride est un acteur clé du secteur aérospatial américain et les chiffres le prouvent ! 2 150 entreprises sont présentes sur le territoire dans la quasi-totalité des spécialités de la filière : de l'assemblage d'avions et de jets à la maintenance aéronautique en passant par la sous-traitance, l'armement et le spatial. Cela représente 90 000 emplois directs pour une industrie qui génère au total 142 milliards de dollars de retombées économiques pour l’État du Sud. L’occasion de se pencher sur un secteur en plein bouleversement !

 

SpaceX, toute une histoire


Mythe et source de fantasmes depuis de nombreuses années, le secteur spatial est aujourd’hui bousculé par de nouveaux entrants. Ces nouveaux patrons de l'espace sont Jeff Bezos, dirigeant du géant Amazon, Sir Richard Branson, l’atypique boss de Virgin, ou le serial entrepreneur Elon Musk qui a fondé SpaceX en 2002. Cette entreprise californienne s’est bâtie en quelques années une solide position sur le marché des lancements de satellites commerciaux. En février dernier, elle s’est organisée un double coup de communication à la mesure de ses ambitions : envoyer depuis la Floride un Roadster de la marque Tesla - dont Musk est à la tête - grâce à la super fusée Falcon Heavy, le tout sur du David Bowie et retransmis en direct sur le site de SpaceX.

Pour la marque de voitures électriques Tesla, largement déficitaire, est-ce une énième tentative pour masquer ses difficultés et essayer de conserver la confiance des investisseurs ? Pour SpaceX en revanche, l’opération a ancré la réussite d’un homme qui a su donner à ses utopies une réalité industrielle et a « disrupté » le secteur : une communication qui ringardise celle de la NASA, une volonté de casser les prix et de réduire le coût de l’accès à l’espace avec des lanceurs deux fois moins chers que ceux de Boeing valorisés à 3,7 milliards de dollars…

SpaceX-Ciliabule SpaceX-Ciliabule


Ciliabule vous explique… SpaceX


Comment SpaceX s’est-elle fait une place dans l’aérospatiale en une quinzaine d’années à peine ?

Des lancements fréquents

18 tirs en 2017 contre 11 pour Arianespace. Dans un marché en pleine expansion, la capacité de répondre à la demande apparaît comme un élément-clé de la stratégie de l’entreprise californienne. L’objectif est d’être le plus compétitif sur 3 critères principaux : fiabilité, disponibilité et prix.

Un dirigeant visionnaire

Qui aurait pensé à proposer une fusée réutilisable alors qu’aujourd’hui les étages du lanceur se désintègrent dans l’atmosphère une fois le satellite sur orbite ? Pour Elon Musk, être capable de récupérer tous les composants est primordial. Deux ambitions le justifient : une réduction immédiate du coût des vols spatiaux et une future mission sur la planète rouge. Un lanceur pourrait ainsi être réutilisé jusqu’à 20 fois, avec à la clé 30 % d’économies. Un pari en bonne voie de réussite depuis le lancement en mai de sa fusée de nouvelle génération, Falcon 9 Block 5, conçue de façon à pouvoir être réutilisée 10 fois de suite sans avoir de maintenance à effectuer…

L’appui de la NASA

L’agence spatiale américaine fait depuis longtemps appel à des sociétés privées pour concevoir ses lanceurs de fusées. C’est ainsi que les ingénieurs de SpaceX ont bénéficié de son soutien technologique d’une part et d’une aide financière sous la forme de contrats d’autre part. De quoi donner de la visibilité à SpaceX et lui permettre de casser les prix sur le marché des lancements à destination des opérateurs privés.

Un modèle industriel spécifique

À rebours du recours systématique à la sous-traitance dans l'industrie, l'entreprise mise sur une intégration verticale poussée. Elle est un gage de maîtrise technique de l'ensemble des éléments du lanceur et de suppression des marges des fournisseurs ainsi que des risques de défaillance. Un mélange inédit de low-cost et de système industriel ultra-centralisé.

La culture de l’échec

SpaceX a déjà subi dans sa jeune carrière plusieurs revers avec par deux fois l'explosion de son lanceur. Pas de quoi décourager un Elon Musk prêt à tirer les leçons de ses ratés. Attention toutefois car cela entache sa réputation dans un domaine où la fiabilité est essentielle, et celle d’Arianespace légendaire.
Ciliablog